Publié le Laisser un commentaire

Crossing, un jeu de Yoshiteru Shinohara – 2015

Crossing, un jeu de prise de risque dans un univers féérique. Le but du jeu est de récolter le plus de gemmes en réalisant des combinaisons de couleurs afin de marquer le plus de point.

Crossing est un jeu de société qui invite les joueurs à s’embarquer dans une aventure féérique, où la quête de gemmes précieuses se déroule sur des champignons magiques lors du solstice d’été. Le but est clair : accumuler autant de gemmes que possible pour remporter la victoire. Cependant, la tension monte rapidement car les participants doivent prendre leurs décisions en simultané, créant ainsi un dilemme palpitant.

La dynamique de Crossing repose sur cette prise de risque calculée. Alors que chaque joueur cherche à maximiser son trésor de gemmes, il est évident que tout le monde ne pourra pas obtenir ce qu’il désire. Les choix se font donc dans l’incertitude, et chaque action devient cruciale pour l’issue de la partie. Lorsque des conflits surviennent, et ils sont inévitables, la règle est implacable : personne ne récolte de gemmes. Cette mécanique crée une atmosphère tendue et compétitive, incitant les participants à peser soigneusement leurs options.

Une des caractéristiques les plus marquantes de Crossing est sa rapidité. Les règles sont simples à comprendre, ce qui en fait un jeu idéal pour les joueurs de tous âges, y compris les plus jeunes. La simplicité des règles permet de lancer rapidement une partie et d’initier de nouveaux joueurs sans difficulté.

Finalement, ce qui distingue Crossing, c’est son rythme effréné. Le jeu se déroule de manière simultanée, ce qui signifie que tout le monde est constamment engagé. Cette dynamique de jeu en temps réel ajoute une dose d’excitation et de frénésie à chaque tour. Les joueurs doivent être rapides dans leurs choix tout en gardant un œil sur les actions des autres. L’anticipation des mouvements adverses devient essentielle pour maximiser ses gains et décrocher la victoire.

En résumé, Crossing est bien plus qu’un simple jeu de société. C’est une expérience immersive où la prise de risque, la compétition et l’anticipation se combinent pour créer une ambiance palpitante. Pour que Les gemmes brillent au bout du chemin, seule une stratégie astucieuse fonctionnera. Que vous jouiez en famille, entre amis ou lors d’une soirée ludique, Crossing promet des moments intenses et mémorables. Alors, préparez-vous à vous plonger dans le monde merveilleux des peuples féériques et à rivaliser pour les gemmes scintillantes lors du solstice d’été !

Nombre de joueurs
3 à 6 joueurs
Âge
à partir de 6 ans
Durée
15 minutes
Mécanismes
Bluff, Simultané
Auteur(s)
Yoshiteru Shinohara
Illustrateur(s)
charlène le scanff
Editeur(s)
Cocktail Games, Moonster Games, Space Cowboys
Publié le Laisser un commentaire

Harvest dice, un jeu de Danny Devine – 2017

Harvest dice au marché, au milieu des fruits et légumes pendant que Audrey de A patons rompus choisie ses produits frais.

Harvest Dice de @greyfoxgames découvert au #festivaldesjeuxcannes sur le stand @asmodee_fr en 2019 puis gagné durant la croisière ludique du @capitainemeeple !

Harvest Dice, un jeu de Roll and Write conçu pour quatre joueurs, idéal pour initier les non-joueurs à cette mécanique de jeu.

L’une de ses caractéristiques les plus remarquables est la simplicité de son explication, qui ne prend que 3 minutes ! Cette facilité d’accès est indéniablement un atout majeur, car elle permet à chacun de plonger rapidement dans l’univers du jeu.

Le concept est aussi simple qu’efficace : le joueur actif lance les dés de trois couleurs différentes : rouge, orange et vert. Il doit ensuite choisir un dé pour planter respectivement une tomate, une carotte ou une salade dans son potager. Les autres joueurs emboîtent le pas, prenant tour à tour un dé jusqu’à ce qu’un unique dé demeure. Ce dernier dé influence le cours du légume correspondant sur le marché. Cependant, si un joueur ne peut pas planter son légume dans son potager, il a l’option de le donner au cochon, marquant une case en fonction de la valeur du dé. À mesure que les lignes de cochon se complètent, elles débloquent des bonus favorables à la plantation dans le potager.

La phase finale du jeu est tout aussi cruciale. Chaque joueur multiplie le nombre de légumes de chaque type dans son potager par leur valeur sur le marché, y ajoute les points accumulés grâce au cochon, et le participant avec le score le plus élevé remporte la partie. Cette mécanique simple, mais stratégique, crée une expérience de jeu riche en suspense et en réflexion.

Inspiration

Harvest Dice se distingue également par son immersion thématique réussie, évoquant un « week-end au vert » en harmonie avec le thème du jeu. Cette thématique apporte une touche de convivialité et de cohésion, ce qui est toujours appréciable lors de sessions de jeu.

De plus, je tiens à vous présenter Audrey, une amie passionnée de cuisine végétalienne et bio, et chef traiteur talentueuse de @apatonsrompus. Vous avez peut-être suivi mes stories où j’ai partagé ses délicieuses recettes. Alors, allez visiter son compte Instagram et son site web A patons rompus pour découvrir une multitude de recettes délicieuses qu’elle met à votre disposition. Une belle fusion entre le jeu Harvest Dice et ses créations culinaires pour des moments conviviaux inoubliables !

Fiche technique

Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 8 ans
Durée
30 minutes
Mécanismes
Roll & write
Auteur(s)
Danny Devine
Illustrateur(s)
Danny Devine et Tyler Myatt
Editeur(s)
Grey Fox Games
Publié le Laisser un commentaire

Glenmore II chronicles, un jeu de Matthias Cramer – 2020

Glenmore II chronicles, le jeu

Plongez au cœur d’une tribu écossaise du Moyen-Age au XIXe siècle.

Glenmore 2 Chronicles, une nouvelle édition sublime !

Ce jeu offre des règles simples, mais il se distingue par une tension palpable et un équilibrage extrêmement précis qui raviront les joueurs exigeants.

Dans cette imposante boîte, repose un trésor ludique : les chroniques, ces minis-extensions qui insufflent une incroyable rejouabilité au jeu. Parmi elles, la « Course de Drakkar » fait particulièrement sensation chez nous. Ces chroniques enrichissent considérablement la stratégie et renforcent l’interaction entre les joueurs, offrant une expérience de jeu encore plus captivante.

Pour réussir dans Glenmore II Chronicles, la finesse et l’opportunisme sont les clés de la réussite. Vous devrez optimiser chaque décision pour créer le village le plus prospère possible et attirer les nobles. D’ailleurs, avez-vous remarqué ce noble au premier plan ? Chaque noble apporte des avantages spécifiques, et les choisir avec précaution peut faire toute la différence dans votre quête pour la victoire.

Une bonne entrée dans le jeu « expert »

Il constitue une porte d’entrée idéale pour les joueurs occasionnels qui souhaitent explorer des mécaniques de jeu à la fois originales et élaborées. Il offre un parfait équilibre entre accessibilité et profondeur stratégique, ce qui en fait un excellent choix pour rassembler des joueurs de tous niveaux autour de la table.

Un aspect notable de ce jeu est la simplicité de ses règles. Elles sont claires et bien structurées, ce qui facilite l’apprentissage du jeu, même pour ceux qui n’ont pas l’habitude de jouer à des jeux de société plus complexes. Cela permet de plonger rapidement dans l’action et d’apprécier pleinement les subtilités du gameplay.

L’une des forces de Glenmore 2 Chronicles réside également dans sa grande variété de mécanismes de jeu. Gestion des tuiles, planification des ressources, choix cruciaux liés aux chroniques, chaque aspect du jeu offre des défis uniques. Cette diversité garantit des parties uniques, et encourage les joueurs à explorer différentes stratégies pour gagner.

En fin de compte, Glenmore II Chronicles est bien plus qu’un simple jeu de société. C’est une expérience ludique complète, alliant élégance, stratégie, et rejouabilité exceptionnelle. Il brille autant en tant que jeu d’initiation qu’en tant que défi pour les joueurs chevronnés. Alors, novice ou expert, préparez-vous à vivre des moments mémorables autour de la table de jeu avec Glenmore 2 Chronicles. C’est un voyage dans le temps et l’espace que vous n’oublierez pas de sitôt.

Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs

Âge
à partir de 12 ans

Durée
1 à 2 heures

Mécanismes
Gestion

Auteur(s)
Matthias Cramer

Illustrateur(s)
Jason Coates

Editeur(s)
Funtails

Publié le Laisser un commentaire

Fourberies, un jeu de Bruno Cathala et Christian Martinez – 2016

Fourberies, le jeu

Mon jeu coup de cœur Cannes 2016. Pour l’occasion, j’ai repris une de mes photos sur scène pour me fondre dans le décor 😍

Plongez dans l’univers théâtral de Fourberies

Certains le savent peut-être déjà, mais quand je ne suis pas en train de participer à une soirée jeux, je suis sur scène, à jouer au théâtre ! Et même si le jeu Fourberies puise son inspiration dans l’ère du théâtre de Louis XIV, il me rappelle étonnamment une catégorie bien connue des amateurs d’improvisation théâtrale : « à la manière de… ». Cette similitude m’a instantanément séduit.

L’objectif principal de Fourberies est de recruter des acteurs, qu’ils soient comédiens ou tragédiens, afin de répondre aux exigences du Roi. Pour ce faire, le jeu se déroule en deux manches, au cours desquelles les acteurs se succèdent sur le devant de la scène pour jouer leur rôle.

Une simplicité explicative qui cache un réel défi

Si les règles de Fourberies sont relativement simples à expliquer, la subtilité du jeu réside dans le décompte des points. Celui-ci dépend à la fois des objectifs en main et de l’humeur changeante du Roi. Cette combinaison en fait un véritable défi tactique qui pimente chaque partie.

L’artiste Jérémie Fleury : des illustrations qui enchantent

Je suis complètement conquise par les illustrations réalisées par l’artiste Jérémie Fleury (vous pouvez le retrouver sur Instagram sous le pseudo @treflerouge). Ses créations, à la fois colorées et douces, s’intègrent parfaitement à la thématique du jeu. De plus, l’ajout d’un petit théâtre en 3D à construire, avec son fond rotatif, ajoute une touche de magie à l’expérience de jeu. Personnellement, j’adore jouer les régisseurs pour « virer » les figurines de la scène ! Les figurines, bien que faites de plastique, arborent une finition de qualité qui les rend agréables à manipuler.

Fourberies, de l’ambiance au cœur du chaos

Fourberies se joue jusqu’à cinq joueurs, et ma configuration préférée est sans conteste celle avec le maximum de participants. Pourquoi ? Parce que c’est dans ce tumulte que le jeu révèle tout son potentiel. Fourberies n’est pas un jeu axé sur la stratégie, mais plutôt sur l’ambiance qu’il génère autour de la table. La course pour éviter les autres joueurs ou, au contraire, la tentative de se retrouver au même endroit pour les piéger, transforme rapidement la partie en une folle partie de chat et de souris. Les revirements de situation s’enchaînent, provoquant des éclats de rire contagieux. C’est cette atmosphère de chaos et de comédie qui fait tout le charme de Fourberies.

En somme, Fourberies est bien plus qu’un simple jeu de société. C’est une plongée divertissante dans l’univers du théâtre, un mélange habile de stratégie et d’ambiance. Les illustrations magnifiques, le théâtre en 3D et les figurines bien conçues en font une expérience visuelle et tactile des plus agréables. Alors, que vous soyez un amateur de théâtre ou simplement en quête d’un jeu dynamique pour animer vos soirées ludiques, Fourberies saura vous charmer avec ses tours de passe-passe et ses pitreries théâtrales. Une chose est certaine : les rires et les rebondissements sont au rendez-vous !

Merci Bruno Cathala (@brunodesmontagnes sur instagram) et Christian Martinez (@christian_martinez999) sur instagram) pour ce jeu qui ne quittera jamais ma ludothèque 🤩

Nombre de joueurs
2 à 5 joueurs

Âge
à partir de 10 ans

Durée
60 minutes environ

Mécanismes
Placement et collection

Auteur(s)
Bruno Cathala et Christian Martinez

Illustrateur(s)
Jérémie Fleury

Editeur(s)
Bombyx

Publié le Laisser un commentaire

Everdell

Everdell, le jeu

Ces derniers jours avec mon amoureux, nous nous sommes amusés (vous me direz, ça tombe bien, on est là pour ça justement !) pour réaliser la lettre E du défi #alphabetludique lancé par @soline.09 et @ludotek24 !

Voici un jeu que nous avons découvert le mois dernier : Everdell de @starlinggames – @editionsmatagot.

Un photomontage maison où l’on s’est discrètement mis en scène (oui les planches du théâtre nous manquent trop !). Un jeu (de base) plutôt familial, que j’ai commandé sur des conseils et visuels Instagram, et qui est vraiment devenu notre coup de cœur du moment à tous les deux !

🌱 🐭 Everdell : jeu de pose d’ouvriers et de collection de cartes sur le thème de la construction d’une ville. Chaque joueur peut, à son tour, prendre des ressources, acheter une carte ou préparer la saison suivante. Le matériel des ressources est d’une grande qualité, je n’en dirais pas autant de l’arbre qui s’est abîmé lors du premier montage… Nous avons fait le choix de ne plus le démonter mais du coup il prend un peu de place et le jeu devient difficile à déplacer… Le reste du matériel est superbe, le graphisme doux et poétique, la mécanique, simple d’accès au premier abord demande à bien réfléchir chaque coup pour optimiser au maximum ses actions. Une des originalités est l’asymétrie formée par la succession des actions plus ou moins coûteuses en personnages et ressources.

❓Vous le connaissez ? Vous l’avez testé ?

Publié le Laisser un commentaire

Dominion

Dominion, le jeu

Testé pour la première fois au Salon du Jeu de Rôles, du Rêve et de l’Imaginaire de Gémenos.

Dominion est un jeu de deckbuilding de 2 à 5 joueurs où l’on est le souverain d’un royaume médiéval que nous cherchons à étendre. Chacun, autour de la table, nourrit la même ambition et doit agir rapidement afin d’acquérir le plus de terres possible !

Au début de la partie, on commence avec un deck de 10 cartes de faible valeur (7 cartes cuivre et 3 cartes domaine) identique à tous. Au fur et à mesure, on achète de nouvelles cartes et parfois on se débarrasse de celles qui ralentissent notre progression. Nous avons toujours (sauf pouvoir de carte appliqué) un deck qui monte donc en puissance au cours de la partie. Chacun doit bien manœuvrer pour constituer un deck puissant, permettant les enchaînements d’actions tout en accumulant les cartes cuivre, argent et or ou les points de Domaine, Duchés et Province. Mais attention, il ne faut ni le faire trop tôt, ni le faire trop tard sous peine de voir sa main polluer de cartes inutilisables. La partie s’arrête lorsque la pile de cartes Provinces est vide ou lorsque trois piles de cartes royaume sont vides.

Nous devons donc improviser avec les dix types de cartes royaume et leur disponibilité pour arriver à optimiser notre deck de façon à avoir une main qui permet, à terme, d’avoir 8 pièces de revenus en main pour acheter des Provinces à notre tour de jeu. En effet, les cartes Victoire n’apportent généralement pas de revenus en cours de jeu (sauf certaines cartes royaume), et peuvent donc « polluer » notre main lorsqu’on en possède trop, trop tôt dans la partie. Cependant, les cartes Provinces donnant le plus de points de victoire sont privilégiées devant les cartes Domaines ou Duchés.

D’autres jeux du genre ont suivi la trace de Dominion mais il est le premier du genre et reste une valeur sûre, d’autant qu’il s’accompagne de nombreuses boîtes, des extensions pour renouveler le plaisir du jeu pour toujours plus de variété de cartes royaume. Pour moi, il a été un véritable coup de coeur !

Et vous, connaissez-vous le deckbuiding ? Est-ce que c’est un genre que vous aimez ? Venez m’en parler sur instagram !

Publié le Laisser un commentaire

Agricola : la Big Box

Agricola

Cactus a souhaité participer aux préparatifs de cette photo, son but à lui étant de shooter dans les animaux en bois !

Agricola the big box est un jeu que nous avons acheté et découvert au 2e confinement. L’ami chez qui nous jouions à Agricola ne pouvant pas nous recevoir, et étant 2 à la maison, nous avons succombé à cet anthologique jeu de pose spécialement conçu pour 2 joueurs.

Le jeu consiste à optimiser sa ferme pour accueillir le plus de bêtes possible. Et vive l’élevage intensif !

Les nombreuses tuiles de bâtiments très variées donnent une énorme rejouabilité avec un jeu plus tendu et d’avantage de tentatives d’optimisation de nos actions que dans l’Agricola original. Elles nous proposent de nouvelles façons de marquer des points ou de développer nos ferme. La durée de jeu est parfaite pour avoir les bonnes sensations du jeu tout en permettant d’enchaîner les parties tactiques. Ici pas de champs et de légumes, on exploite que des bêtes : moutons, porcs, boeufs et… chevaux !). Le matériel est de qualité avec des meeple fermiers, des plateaux dans l’esprit du jeu, plus rapide à installer que son grand frère car parmi la simplification : pas de cartes dans cette version là !

Cactus et Agricola Agricola

❤️ On a a-do-ré !!! ????

Le tout petit bémol à mon sens est sur l’aspect des animaux, les bœufs ressemblent beaucoup trop aux chevaux, cela peut prêter à confusion pendant la partie !

Je finirai par vous dire que même si vous possédez la version 5 joueurs, cette version 2 joueurs ne fera pas doublon dans votre ludothèque car le jeu a vraiment été repensé pour offrir une mise en place plus légère, une expérience de jeu plus vive pour des parties rapides et plus nerveuses.

Je remercie Soline (@soline.09 sur instagram) de m’avoir proposé le défi #alphabetludique lancé avec Mika (@ludotek24 sur instagram) qui m’a donné envie de commencer cette série d’avis.

Thème Agriculture
Mécanisme Placement, Développement
Auteur Uwe Rosenberg
Illustrateur
Klemens Franz
Éditeur Funforge
Publié le Laisser un commentaire

Bienvenue à bord

Bienvenue a bord, le jeu

Testé pour la première fois dans la salle détente du SPA du Costa Diadema lors de la première croisière Capitaine Meeple.

Bienvenue à bord est un jeu de flip and write spécialement conçu pour 2 joueurs, offert à tous les passagers de la croisière ludique de mars 2019 organisée par Capitaine Meeple.

Vous allez accueillir un maximum de passagers à bord de votre navire et vous répondrez au mieux à leurs besoins en leur attribuant les bonnes cabines.

Pour cela, il y a 3 niveaux de prestation qui nécessiteront d’éviter de déclasser les passagers, en revanche si vous les surclassez, ceux-ci vous remercieront ! À chaque escale, le capitaine vérifiera l’état de satisfaction des passagers et vous serez (peut-être) récompensé.

Durant les 20 tours de jeu, le joueur actif change un tour sur deux. Pendant son tour actif, il est le donneur du tour : il révèle 3 cartes de la pioche et son action est de les séparer en 2 groupes (1 carte d’un côté, 2 cartes de l’autre). L’adversaire choisit, en premier et pour lui-même, soit le groupe de deux cartes, soit la carte isolée. Le donneur obtient la ou les cartes restantes.

Le jeu est constitué de 3 types de cartes :

  • les cartes “cabine” : elles permettent “d’ouvrir” une ou plusieurs cabines sur le navire parmi 3 niveaux de confort.
  • les cartes “passager” : elles doivent être immédiatement affectées à une cabine préalablement ouverte. Un passager placé octroie soit des points de victoires secs soit un « symbole » induisant un scoring particulier (collections). Chaque passager a besoin d’un certain confort de cabine, qui induit un bonus ou un malus selon la manière dont elle est satisfaite.
  • les cartes « objectifs » : elles octroient des points finaux selon différents critères plus spécifiques.

Tous les 5 tours, une des 4 cartes « Escales » du jeu est révélée et résolue. Le joueur qui possède le plus d’éléments du type révélé obtient immédiatement 6 points.

A l’issue de la quatrième escale, on fait le comptage des escales, des besoins des passagers et des différentes collections. Celui qui obtient le plus de points de victoire remporte la partie.

Un jeu complètement thématique avec les vacances que nous vivions, créé par la Team Kaedama : Antoine Bauza, Corentin Lebrat, Ludovic Maublanc et Théo Rivière !

Vous n’avez pas pu faire la croisière et vous avez envie de découvrir ce jeu ? Pas de soucis ! Rendez-vous chez Do it your game pour télécharger la version Bienvenue à bord en print’n play.

Et vous savez quoi ? Capitaine Meeple prévoit une nouvelle croisière à la Toussaint 2022.

 

Publié le Laisser un commentaire

Chasseurs de légendes

Chasseurs de légendes, le jeu

Petite balade dans les Jardins du Parc Longchamp avec son Funny Zoo pour illustrer cette petite boîte.

Chasseurs de Légendes – La quête commence maintenant cache un petit jeu de cartes de 2 à 5 joueurs, riche en héros et en pouvoirs, rapide à prendre en main et plein de rebondissements !

Aussitôt découvert, aussitôt adoré !

Alors ok, le graphisme daté années 80 n’est pas à son avantage… mais côté game design, c’est une perle (haha !) ! La thématique est plutôt bien respectée et on peut même trouver des similitudes avec nos personnages de fantasy préférés : Aslan, le phénix, les nains, les gnomes, le dragon de l’histoire sans fin, Rahan, le petit chaperon rouge… Et tellement d’autres !!!

Au centre de la table, une pioche de héros et sa rivière de 2 héros visible et une pioche perles et sa rivière de 4 cartes perles visible. Il y a un premier joueur et tous jouent le même nombre de tours. Le joueur actif possède 3 actions durant son tour parmi :

  • Piocher un héros depuis la pioche pour le poser sur son portail
  • Piocher un héros visible de la rivière pour le poser sur son portail
  • Piocher une carte perle de la pioche
  • Piocher une carte perle visible de la rivière
  • Défausser la rivière de perles et mettre 4 nouvelles cartes perles
  • Invoquer un héros de son portail en posant la combinaison de perles demandées

Chaque héros rapporte des points de victoire ou bien un pouvoir permettant de réaliser des combos entre héros pour le reste du jeu. Les cartes héros peuvent s’utiliser côté recto comme côté verso : le recto pour le héros, le verso pour le diamant qui permet d’augmenter de 1 la valeur d’une carte perle. Le premier qui arrive à 12 points de victoire arrête la partie, on rejoue 1 tour de jeu complet et le gagnant est celui qui termine avec le plus grand nombre de points de victoire.

Sa petite boîte lui permet de beaucoup voyager avec nous. Sa rejouabilité est juste infinie tellement les pouvoirs sont nombreux et différents. Il peut y avoir des interactions entre joueurs par les pouvoirs mais souvent aussi par le choix de perles et de héros qu’on veut pour soi ou ne pas laisser aux autres.

La durée de jeu de 20mn à 1h selon le nombre de joueurs est parfaite pour avoir de bonnes sensations du jeu tout en permettant d’enchaîner les parties.

Ma sœur Marie (@des_jeux_et_des_chats sur instagram) me l’a offert lors de sa venue à Marseille à l’été 2018.

Et vous, c’est quoi votre gros petit jeu de voyage ?

Publié le Laisser un commentaire

Carnival of monsters

Devenir le nouveau membre annuel de la La Royal Monstrological Society qui rassemble les plus célèbres experts en Monstrologie, avec notre petit groupe de joueurs, on adore !
Carnival of monsters
Jeu de draft et de collection où les joueurs ont 4 saisons pour capturer et présenter leur plus belle créature.
A chaque tour de saison (8 tours) on va découvrir des lieux où capturer des créatures, éventuellement, recruter du staff pour résoudre des objectifs personnels. Chacun obtient des points de victoire pour chaque monstre capturé et présenté, mais aussi pour chaque objectif accompli, et pour chaque couronne d’or gagnée.
A la fin des 4 saisons, le joueur avec le plus de couronnes d’or remporte la partie.
A dire vrai, le 6 mars 2020 c’était ma 2e partie. Lors de ma première, un mois aupparavant, j’avais l’impression qu’on ne choisissait pas vraiment ce qu’on faisait mais qu’on jouait uniquement l’opportunisme… Et j’ai fini bonne dernière. Hier soir, j’ai décidé de ne pas céder à l’opportunisme et de construire vraiment mon jeu, j’ai terminé 1ère loin devant.
Verdict : même quand on ne connait pas le jeu on passe un bon moment mais quand on le connait on compose vraiment avec le jeu des autres et sa propre objectivité.
Très bon jeu de draft (tout le monde joue en même temps, c’est très dynamique) et de collection !